01.60.42.80.94 contact@groupe-espert.com

Partie 1 – Le Timing

Existe-t-il un moment plus opportun qu’un autre pour transmettre son entreprise a ses enfants?

Le terme transmission signifie la cession de propriété à quelqu’un d’autre. Elle peut être effectuée à titre onéreux et/ou à titre gratuit. 

Pour trouver le bon moment pour la transmission il faut prendre en compte plusieurs paramètres liés à :

  • La situation du cédant,
  • L’état de préparation des repreneurs

La situation du cédant

Il s’agit d’analyser les besoins financiers du chef d’entreprise en prenant en considération ses projets ainsi que ses options de cessation ou non d’activité, de date de départ à la retraite, etc.

La conclusion de l’analyse précise les modalités et le moment de transmission les plus adaptés à sa situation. 

Pour les dirigeants qui souhaitent arrêter leur vie professionnelle et partir à la retraite, la cession des parts sociales, actions ou fonds de commerce est conseillée à ce moment. Cédant sa place de dirigeant au repreneur, le chef d’entreprise cesse son activité et remplit une des conditions pour obtenir sa retraite.

Concernant les dirigeants qui souhaitent commencer la transmission de l’entreprise tout en continuant leur activité professionnelle, une stratégie de cession en plusieurs reprises espacées dans le temps, la dernière ayant lieu au moment du départ à la retraite, répond à leurs attentes.  

L’état de préparation des repreneurs

La condition de réussite de la transmission est d’avoir des repreneurs préparés au métier, capables de reprendre le flambeau. Un ou plusieurs échanges avec les enfants repreneurs sont nécessaires afin d’analyser leurs souhaits, motivations et capacités à reprendre l’entreprise du parent.

La préparation de la cession d’entreprise demande du temps et plus tôt on s’en préoccupe, plus on se donne de chances de recueillir l’adhésion des enfants au projet familial et de régler correctement sa succession à la tête de la société.

En vue d’une transmission à terme l’intégration des enfants dans l’entreprise est essentielle. Plus tôt elle est faite, plus les futurs repreneurs auront le temps de se préparer.

Y-a-t-il un délai de réflexion conseillé ?

Pour un dirigeant proche de la retraite la réflexion sur la transmission d’entreprise doit être menée à partir de 55 ans et au plus tard 3 à 6 ans avant la date de son départ.

Ce temps est nécessaire pour préparer le terrain :

  • Partager le projet avec ses enfants 
  • Déterminer le(s) nouveau(x) repreneur(s)
  • Faire un bilan retraite et une simulation de ses revenus et charges à la retraite,
  • Préparer ses collaborateurs et ses partenaires aux changements futurs,
  • Revoir et renégocier tous les contrats signés « intuitu personae »,
  • Partager le projet avec les autres actionnaires

Certaines situations (le repreneur travaille dans la société, un seul enfant repreneur, pas d’associés étrangers à la famille, une transmission déjà commencée, etc.) peuvent réduire le temps de réflexion et la complexité de l’opération de transmission.

Il n’est donc jamais trop tard pour se préoccuper de transmettre l’entreprise aux enfants.

Share This